Presque une nuit d'été - Thi Thu

29/09/2018

Auteur(s): Thi Thu 

Editeur : Payot et Rivages
Date d'édition : aout 2018
Nombres de pages : 203
Langue originale : Français 
Payot et Rivages aout 2018 203Français 

Résumé: 

Une photographe déambule dans la ville, appareil à la main. Son but : saisir la magie des petits instants du quotidien. Elle suit un inconnu qui rentre chez lui avec ses courses, discute dans un bus avec un employé noctambule, observe une mère portant son bébé sur le dos... Et, surtout, elle fait la rencontre d'une vieille dame énigmatique et de l'insaisissable Joh.

Au fil de ses promenades, notre héroïne convoque des souvenirs personnels, recueille des histoires intimes, pleines d'humanité et de courage, mais aussi des récits plus extravagants ou merveilleux. On suivra ainsi les aventures d'un jeune expatrié dans les bas-fonds d'une ville vietnamienne, le combat d'Ibtissem pour échapper à l'emprise de sa famille, le tragique destin de Tsukuyomi, dieu de la Lune banni du royaume céleste, ou encore les errances du fantôme de Yoru à la recherche de sa sœur perdue...

À travers cet enchevêtrement de récits se dessine peu à peu le portrait de la photographe, celui d'une jeune femme d'aujourd'hui. La question à laquelle elle s'efforce de répondre, chacun d'entre nous y est au fond confronté : Comment peut-on réenchanter le monde ?

Avis: 

Ce roman, ces personnages, ces histoires, ces intrigues, ces déambulations sont de véritables bouffées de fraîcheurs. Il est tous simplement magnifique, tout au long de la lecture. Malgré le peu d'action, il est impossible de s'ennuyer en le lisant. Parfois le style est plus complexe et il est parfois compliqué de se retrouver parmi les nombreux personnages, parfois les liens sont plus complexe à saisir. Ce qui complexifie encore la tache c'est le changement constant de narrateur, mais c'est également ce qui fait la beauté du style et du roman. C'est ce dédale de lettre qui nous entraîne dans un tourbillon de personnages, qui nous fascine et nous hypnotise. Cela n'est nullement un frein à la lecture bien au contraire, cette complexité rends le roman encore plus intéressant et c'est ce qui me pousse à vous le conseiller sans hésiter.


"Plongée dans l'océan de nuages gris, je buvais mon café avec mollesse tout en pensant à ce rêve. Je me rappelais ma volonté de capter l'humanité en chacun, et j'avais peur de ne pas la découvrir. L'idée qu'elle n'existait pas m'accablait, alors je l'ai rejetée comme on chasse le sable du coin de ses yeux au réveil, en les frottant machinalement avec les poings."

Dernier article en ligne 

Découvrez les nouveautés